Comment devenir infirmier sapeur-pompier ?

14 mai 2024 | Pompiers

Un(e) infirmier(ère) sapeur-pompier (ISP) a un engagement au sein du service de santé et de secours médical du service départemental d’incendie et de secours des sapeurs-pompiers (SSSM du SDIS). Il ou elle  peut être sapeur-pompier volontaire ou professionnel. Parmi ses principales missions :

  • Il ou elle participe à la surveillance de l’état de santé des sapeurs-pompiers et apporte des conseils en matière de médecine préventive
  • Il ou elle participe aux opérations de secours
  • Il ou elle participe à la formation des sapeurs-pompiers notamment dans le domaine des secours et des soins d’urgence aux personnes

Pour celles et ceux qui se demandent comment devenir infirmier ou infirmière sapeur-pompier, voici l’essentiel à retenir :

Un(e) infirmier(ère) presque comme les autres

Le prérequis pour devenir infirmier sapeur-pompier est d’être titulaire du diplôme d’État d’infirmier. Si, dans certains cas, une autorisation d’exercer peut suffire, il faut de toute façon être inscrit à l’ordre national des infirmiers. À la base, donc, un ISP est un infirmier ayant choisi de se tourner vers un Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS). Il fait partie des membres du Service de Santé et de Secours Médical (SSSM) des sapeurs-pompiers. Au sein d’u SSSM, on compte aussi les médecins, pharmaciens, vétérinaires, psychologues et des experts comme les sages-femmes, kinésithérapeutes, diététiciens, ostéopathes…)

Devenir infirmier(ère) volontaire ou professionnel : quelles différences ?

Un infirmier sapeur-pompier peut être recruté de deux façons. Il peut opter pour un engagement de sapeur-pompier volontaire ou un poste de sapeur-pompier professionnel.

Comme pour d’autres professions, il est possible d’exercer l’activité d’infirmier sapeur-pompier en tant que volontaire. Cela donne l’opportunité aux infirmier(ère)s d’essayer la fonction sur une durée donnée avant de se décider à passer le concours de professionnel.

Devenir infirmier sapeur-pompier

1. Infirmier(ère) sapeur-pompier-volontaire

En France, on compte environ 8600 infirmier(ères) sapeurs-pompiers volontaires.

Pour devenir ISP volontaire, il faut se rapprocher du SDIS du département où l’on veut exercer en tant qu’infirmier sapeur-pompier. Les modalités de recrutement varient selon les départements mais, de manière générale, il faut adresser une lettre de motivation ainsi qu’un CV au Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) du département choisi.

Selon les départements, les candidats peuvent être convoqués à un entretien et/ou un examen écrit. S’ils sont choisis pour intégrer un corps départemental, les nouveaux ISP volontaires suivent une formation qui s’étend sur 3 ans, soit plus de 300 heures de formation et tutorat au SDIS ou à Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP).

2. Infirmier(ère) sapeur-pompier professionnel sur concours

En France, on dénombre environ 311 infirmiers(ères) et cadres de santé sapeurs-pompiers professionnels. En plus des missions des infirmiers sapeurs-pompiers volontaires, ils assurent l’encadrement des équipes infirmières au sein des SDIS et de nombreuses actions de préparation et organisation des missions des membres du SSSM. les infirmiers de sapeurs-pompiers professionnels ont généralement une expérience de sapeur-pompier volontaire

Il existe deux moyens pour devenir infirmier sapeur-pompier professionnel :

  • Le candidat doit avoir réussi le concours national organisé par le ministère de l’Intérieur. Un concours qui comprend en premier lieu, l’examen du dossier du candidat.
  • À l’issue de cette première étape d’admissibilité, le candidat retenu procède à un entretien avec un jury. Si le candidat réussit les deux épreuves, il est inscrit sur la liste d’aptitude d’infirmier sapeur-pompier professionnel et peut rechercher un poste vacant.

Devenir infirmière sapeur-pompier

3. Devenir infirmier de sapeur-pompier professionnel par détachement

Les fonctionnaires qui appartiennent à un cadre d’emplois ou à un corps de la catégorie A de la fonction publique ou de niveau équivalent et qui justifient de l’un des titres de formation ou autorisations d’exercer comme infirmier requis pour se présenter au concours d’accès au cadre d’emplois des infirmiers de SPP, peuvent être détachés ou directement intégrés au corps des infirmiers sapeur-pompiers professionnels. Il en est de même pour les cadres de santé.

3 questions à l’Infirmier Lieutenant, Sébastien SERENG, infirmier de groupement au SDIS31

Infirmier Lieutenant Sébastien SERENG, infirmier sapeur-pompier au SDIS31

 Pourquoi avez-vous souhaité exercer le métier d’infirmier dans le corps des sapeurs-pompiers ?

J’étais déjà sapeur-pompier volontaire depuis près d’une dizaine d’année en comptant 2 années chez les jeunes sapeurs-pompiers. J’avais déjà un goût prononcé pour la médecine d’urgence mais c’est mon ancien infirmier chef dans le Gers qui m’a permis de me rendre compte de la richesse de l’activité. En effet, mise à part la participation à l’aide médicale urgente, notre rôle d’ISP nous permet de toucher à la médecine préventive mais d’une manière différente de ce que l’on peut en connaître car elle se pratique sur le terrain en plus du cabinet médical. L’ISP peut aussi participer à la formation des sapeurs-pompiers leur permettant d’acquérir de nouvelles compétences. La polyvalence de cette activité, à la fois technique et réflexive m’a donné envie d’en faire mon métier par la suite.

Quelles satisfactions y trouve-t-on ?

Un véritable sentiment d’utilité. Que ce soit en prenant soin des sapeurs-pompiers lors des visites par des conseils sur l’hygiène de vie ou sur le plan relationnel, en soutien sanitaire, mais aussi en leur amenant des réponses à leurs questions lors de formations.

La sensation de faire partie d’une équipe, tout comme à l’hôpital, mais sur un format différent, puisque nous sommes conseillers du commandant des opérations de secours sur intervention. Notre avis est écouté et très souvent pris en compte dans l’intérêt de la victime.

Quels conseils donneriez-vous à celle ou celui qui souhaiterait devenir ISP ?

De ne pas hésiter à se présenter à sa sous-direction santé locale ou son centre de secours. Quelqu’un le renseignera et lui expliquera à quoi ça correspond. Il n’y a pas qu’un profil d’infirmier qui peut devenir ISP. Les infirmiers qui intègrent un service d’incendie et de secours ont des parcours différents mais la formation, dense, complète et immersive, peut permettre à toute personne motivée d’y parvenir.

Crédits photos : SDIS 31 / Jérôme Gauthier

Sources : SDIS 31 / Claude Melchiade, Sébastien Sereng

 

Continuer votre lecture

Si cet article vous a plu alors ceux-ci devraient aussi vous intéresser !

Donnez une seconde vie aux vieilles lunettes

UDSP, Engagez-vous aux côtés de la MNSPF & de notre partenaire Optic2000 En partenariat avec Optic2000, la MNSPF organise un jeu-concours à destination des Unions départementales. Le principe est simple : Rassembler le « plus » de lunettes et/ou d’étuis de...

lire plus

Carte Vitale perdue : les démarches à suivre

Aïe, c’est la panique à bord, vous avez perdu votre carte Vitale ! Vous vous interrogez sur l'impact de cette perte sur votre quotidien : Comment continuer à percevoir les remboursements de l’Assurance Maladie ? Comment faire pour renouveler votre carte Vitale ? Soyez...

lire plus

Mutuelle familiale : comment la choisir ?

Une mutuelle est essentielle pour disposer d’une protection efficace de votre santé et d’une bonne prise en charge de vos dépenses de santé. En effet, c’est elle qui complète le remboursement de vos dépenses de santé après celui effectué par l’Assurance Maladie....

lire plus

278 420 sapeurs-pompiers et leurs familles profitent déjà de nos avantages adhérents.
Pourquoi pas vous ?