Surcomplémentaire santé : comment elle fonctionne et comment la choisir ?

30 janvier 2023 | MNSPF, Santé

La surcomplémentaire santé (aussi appelée “assurance surcomplémentaire” ou “surmutuelle”) est une solution encore méconnue pour bénéficier d’une couverture santé solide.

De nombreuses personnes doivent faire face à des dépenses de santé élevées et ne bénéficient pas de remboursements suffisamment hauts. Cela est notamment le cas pour :
celles et ceux qui n’ont pas de complémentaire santé
les personnes qui ont une mutuelle d’entreprise qui ne répond pas pleinement à leurs attentes.

Dans ce type de situation, que faire ? Souscrire à une complémentaire individuelle plus onéreuse ? Faire des concessions sur sa santé ?

La surcomplémentaire santé peut être la meilleure solution si vous avez besoin de soins spécifiques et/ou qui laissent un reste à charge élevée.

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est une surcomplémentaire santé, comment cela fonctionne et nous vous offrons des conseils pour trouver celle qui vous correspond le mieux.

Navigation rapide :

 

I – Qu’est-ce qu’une surcomplémentaire santé ?

 

A – Surcomplémentaire : définition et fonctionnement

 

Une surcomplémentaire santé permet d’améliorer la prise en charge de dépenses de santé spécifiques et importantes pour vous (soins dentaires, optiques, hospitalisation, médecine douce, etc).

C’est un troisième niveau dans votre couverture santé : elle complète les remboursements de l’Assurance Maladie (premier niveau) et de votre complémentaire santé (deuxième niveau).

Malgré ces deux niveaux de remboursement, le reste à charge (RAC) que vous devez payer de votre poche peut rester important.

Une surcomplémentaire santé peut aussi être utile pour améliorer la couverture des soins qui ne sont pas ou peu remboursés par l’Assurance Maladie et/ou votre mutuelle.

La souscription d’une assurance surcomplémentaire est particulièrement intéressante si vous avez adhéré à la mutuelle obligatoire (MO) de votre entreprise. En y adhérant, vous bénéficiez en effet de la prise en charge de 50 % de vos cotisations par votre employeur. Cependant, les niveaux de remboursements de cette mutuelle collective peuvent être insuffisants dans votre situation.

Une surcomplémentaire santé individuelle vous permettra d’améliorer la prise en charge des soins qui comptent pour vous tout en préservant la participation de votre entreprise à votre protection santé !

 

B – La surcomplémentaire santé est-elle obligatoire ?

 

Dans le secteur privé comme dans le secteur public, il n’existe pas d’obligation de souscrire à une assurance surcomplémentaire.

Cependant, il est nécessaire d’avoir une mutuelle pour pouvoir souscrire à une surcomplémentaire santé. En d’autres termes, on ne peut pas accéder au troisième niveau sans passer par le deuxième.

 

C – Que rembourse une surcomplémentaire santé ?

 

Aujourd’hui, même si tous les organismes n’en proposent pas, il existe de nombreuses offres de surcomplémentaires santé.

Elles sont généralement conçues pour renforcer les remboursements des soins qui peuvent laisser un reste à charge important comme par exemple :

  • les couronnes dentaires ;
  • les rendez-vous chez un psychologue ;
  • les semelles orthopédiques ;
  • l’hospitalisation en chambre particulière ;
  • les traitements d’orthodontie.

A la MNSPF, nos 4 formules de surcomplémentaire santé sont pensées pour vous permettre de consolider la couverture des soins qui comptent pour vous.

  • La surco A : ostéopathie, diététique, podologie… cette offre est pensée pour améliorer la prise en charge des soins de prévention et de bien-être.
  • La surco B : cette offre améliore fortement la prise en charge de vos soins dentaires et de dépense que vous pourriez faire en cas d’hospitalisation.
  • La surco C : cette formule vous permet de grandement réduire le reste à charge laissé par les soins d’optique et d’orthodontie.
  • La surco D : cette surcomplémentaire vous offre des remboursements renforcés pour un large éventail de soins. Elle est particulièrement indiquée pour les personnes qui doivent régulièrement faire face à des dépenses de santé variées et élevées.

Découvrez en détail nos offres de surcomplémentaires en téléchargeant notre plaquette ici ou rapprochez-vous de votre conseiller mutualiste pour étudier ensemble votre situation.

 

II – Pourquoi souscrire à une assurance surcomplémentaire ?

 

A – Pour une couverture santé plus solide

 

Comme évoqué plus haut, la souscription d’une assurance surcomplémentaire vous permet de bénéficier de meilleurs remboursements de vos dépenses de santé.

Une surcomplémentaire est particulièrement intéressante si l’Assurance Maladie et/ou votre mutuelle rembourse mal des soins onéreux dont vous avez besoin.

Prenons un exemple :

Vous vous faites poser une couronne dentaire céramométallique pour un montant total de 520 €.

Pour cet acte, la base de remboursement (BR) est de 120 € et l’Assurance Maladie rembourse à hauteur de 70 %.

Si votre mutuelle vous rembourse à hauteur de 175 %, vos remboursements seront les suivants :

  • Assurance Maladie : 84 €
  • Mutuelle : 126 € (210 € – 84 €)

Le reste à charge sera donc de 310 €.

Avec la surco B de la MNPSF, vous bénéficiez d’un troisième niveau de remboursement pouvant aller jusqu’à 300 € / an pour les prothèses dentaires.

Dans ce cas, le montant restant à votre charge n’est plus que de 10 € !

 

B – Pour une protection individualisée

 

La souscription d’une surcomplémentaire santé vous permet de composer une couverture individuelle qui correspond vraiment à vos besoins.

Dans le cas où votre mutuelle d’entreprise ne couvre pas efficacement des soins dont vous avez besoin, une surcomplémentaire est tout indiquée.

Vous pourriez choisir de souscrire à une complémentaire santé individuelle de votre choix qui couvre mieux ces soins. Cependant, vous ne pourriez plus bénéficier de la prise en charge de 50 % de vos cotisations par votre employeur.

En restant adhérent à la mutuelle collective et en souscrivant à une surcomplémentaire santé, vous construisez une couverture qui vous ressemble et vous maîtrisez votre budget !

À la MNSPF, nous avons même fait le choix d’appliquer une tarification individuelle. Ainsi, chaque membre de votre famille peut souscrire à l’offre qui lui correspond et vous ne payez pas pour des garanties dont vous n’avez pas besoin !

 

III – Comment choisir la bonne surcomplémentaire santé ?

 

A – Évaluez votre situation

 

Pour choisir la bonne surcomplémentaire santé, commencez par faire le point sur vos besoins :

  • De quels soins avez-vous eu besoin ces derniers mois ? Ces dernières années ?
  • Combien coûtent-ils ?
  • Avez-vous des antécédents familiaux ?
  • Avez-vous des besoins spécifiques (des lunettes, par exemple) ?

Faites ensuite le point sur votre couverture santé. Pour cela, posez-vous des questions telles que :

  • Quel est le montant des remboursements de la Sécurité Sociale pour les dépenses que vous avez faites ? Pour celles que vous allez faire ?
  • Êtes-vous satisfait(e) des niveaux de remboursements de votre mutuelle ?
  • Des plafonds de remboursements sont-ils fixés ?

C’est en analysant votre situation que vous pourrez choisir la meilleure surcomplémentaire santé.

Si cette étape vous semble compliquée, contactez-nous !

Nos conseillers pourront vous aider à dresser un bilan de vos besoins et de votre couverture santé pour déterminer la solution qui vous correspond le mieux. C’est gratuit et sans engagement !

 

B – Comparez les offres

 

Une fois que vous avez identifié vos besoins, comparez les offres. Les comparateurs en ligne peuvent vous aider en vous proposant des contrats en fonction des informations que vous renseignez (profession, âge, situation géographique, situation familiale, etc).

Sachez que vous pouvez souscrire à une surcomplémentaire de la MNSPF même si vous n’êtes pas adhérent !

→ Consultez ici en détail le comparatif de nos offres de surcomplémentaire santé.

 

C – Prêtez attention aux conditions d’adhésion

 

Avant d’arrêter votre choix, informez-vous sur les conditions pour souscrire aux offres qui vous intéressent.

Certains organismes exigent un questionnaire médical. En fonction des réponses que vous y donnez, le tarif peut évoluer et vous pouvez même être refusé(e). D’autres organismes fixent des limites d’âge maximales.

A la MNSPF, c’est simple : toute personne de plus de 16 ans qui a une mutuelle peut souscrire à l’une de nos offres de surcomplémentaire santé. Salariés du secteur privé, fonctionnaires, indépendants, retraités… tout le monde peut y adhérer !

 


 

Vous connaissez désormais le fonctionnement et les avantages d’une surcomplémentaire santé. Si vous avez encore des questions à ce sujet, n’hésitez pas à :

Continuer votre lecture

Si cet article vous a plu alors ceux-ci devraient aussi vous intéresser !

Mutuelle et hospitalisation : comment ça marche ? 

En cas d’hospitalisation, on se demande rapidement ce que cela va nous coûter à la sortie. On ne sait pas forcément tout ce qui est remboursé par l’Assurance Maladie et ce qu’il va falloir sortir de notre poche. Pourtant, on peut avoir de vilaines surprises en...

lire plus

278 420 sapeurs-pompiers et leurs familles profitent déjà de nos avantages adhérents.
Pourquoi pas vous ?